Agir en faveur d’une recherche visible et attractive

La recherche, qui permet de repousser les frontières de la connaissance, d’innover et de répondre aux défis de ce siècle, doit être au cœur de la politique de l’établissement au sein du site Bourgogne – Franche-Comté. Les unités de recherche doivent bénéficier d’un soutien renforcé, destiné à leur permettre de développer des projets générateurs de reconnaissance nationale et internationale.

Grâce aux opportunités de financement qui se sont développées ces dernières années, dont certaines ont permis d’accompagner la structuration du site, de nombreux chercheurs appartenant à différentes unités de recherche ont pu dynamiser leurs activités, développer des programmes plus ambitieux et renforcer notre position sur les scènes nationale et internationale. Cette progression, permise par le dépôt et l’obtention de nombreux projets conçus en réponse à des appels lancés aux échelles régionale, nationale et européenne, devra se poursuivre avec le soutien de l’établissement.

Une politique scientifique co-construite

Les succès remportés ne doivent toutefois pas faire oublier que la recherche reste encore irriguée de manière trop inégale par le financement sur projet, avec une grande disparité en fonction des grands domaines disciplinaires. Dans les années à venir, l’établissement aura vocation à y remédier, en conduisant une politique scientifique dotée de moyens, destinée à réduire ce déséquilibre de manière significative, tenant compte des particularités des différentes disciplines et susceptible d’offrir à l’ensemble des champs scientifiques couverts par ses unités de recherche une visibilité nationale et internationale.

Dans le précédent projet d’établissement, le renforcement de deux grands domaines la santé et les sciences humaines et sociales, avait été identifié comme prioritaire. Il reste d’autant plus d’actualité que l’essentiel des unités de recherche à l’œuvre dans les disciplines concernées ont toujours le statut d’équipe d’accueil (EA). Alors que le Ministère vient de transférer (depuis le 1er janvier 2020) la labellisation de ces unités aux établissements qui sont désormais libres de construire, en toute autonomie, leur politique en la matière, ces laboratoires doivent être l’objet d’une attention et d’un soutien accrus.

Il est ainsi proposé :

  • que soit réaffirmé l’appui aux UMR afin de favoriser le déploiement de leur activité et l’accroissement de leurs ressources dans le respect de leurs spécificités ;
  • que la labellisation actuelle des EA soit maintenue ;
  • que soit lancée une vaste consultation, à laquelle tous les acteurs de la recherche seront associés afin de co-construire le futur projet d’établissement ;
  • que cette réflexion permette de définir les objectifs de développement, de visibilité, de reconnaissance et d’attractivité des différentes unités de recherche ainsi que les moyens qu’il faudra mettre en œuvre pour les atteindre.

Des mesures d’accompagnement concrètes, efficaces et incitatives 

Les grandes orientations de la politique ministérielle en matière de recherche, qui seront formalisées dans le cadre d’une loi de programmation pluriannuelle, tendent vers une importance croissante accordée au financement par projet au cours des années à venir (ANR, PIA et ERC notamment). La faculté des chercheurs de toutes les unités à concevoir des projets performants susceptibles de s’insérer avec succès dans cette dynamique devra être soutenue par des mesures d’accompagnement concrètes, efficaces et incitatives :

  • les synergies entre domaines, destinées à favoriser l’émergence de projets pluridisciplinaires et/ou transdisciplinaires, associant par exemple sciences humaines et sociales, santé et sciences exactes, seront stimulées, notamment via les structures fédératives dont le rôle dans l’appui au montage de projet sera renforcé ;
  • des dispositifs seront co-construits afin de soutenir les chercheurs engagés dans le montage de projets d’envergure ;
  • une veille scientifique accrue sera assurée concernant les appels à projet relevant de l’ensemble des domaines scientifiques couverts par les unités de recherche, afin d’alléger le travail isolé de chacun et de permettre de concentrer les énergies sur les étapes critiques de conception ;
  • les collaborations au sein de l’ESRI Bourgogne-Franche-Comté devront être développées.

Une université fédérale intensive de recherche

Depuis 2016, l’Isite a puissamment contribué à la visibilité et à l’attractivité du site ainsi qu’à la mise en place d’une université fédérale intensive de recherche. Si son rôle dans le développement de la recherche sur le site devra demeurer structurant dans les domaines qu’il concerne, des moyens de financement importants devront aussi être mobilisés de manière à rééquilibrer la carte de la recherche à l’échelle du territoire Bourgogne-Franche-Comté.

La mobilisation de l’ingénierie documentaire

Le Service Commun de Documentation sera un soutien précieux au développement de la visibilité et du référencement des résultats de la recherche. Il sera appelé à apporter régulièrement son concours technique et scientifique dans le cadre de la « mission d’appui à la recherche » créée en son sein en septembre 2018 (ingénierie documentaire et traitement de données).

Des procédures de valorisation simplifiées

Il conviendra également d’intensifier la valorisation des résultats de la recherche vers la communauté scientifique, le grand public et le monde socio-économique, en s’appuyant sur les moyens et compétences déjà disponibles au sein des laboratoires et des services ou structures internes (DRV, SAIC, FC INNOV etc.) ou partagés (DECA BFC, SATT) avec d’autres établissements d’enseignement supérieur et des établissements et organismes partenaires, grâce à la mise en œuvre de procédures simplifiées.

À moyen terme, grâce à l’élaboration d’une stratégie de développement qui permettra à chacun d’exprimer son potentiel, tous les chercheurs et enseignants-chercheurs de l’établissement devront pouvoir être pleinement intégrés à une recherche visible et attractive, conduite dans le cadre d’une dynamique collective stimulante et épanouissante.