Profession de foi

Macha Woronoff

Dans un contexte de mutation de l’enseignement supérieur confronté à de nombreuses réformes et pour faire face aux mutations de la société, l’Université de Franche-Comté devra relever de nombreux défis au cours des années à venir.

Déterminés à permettre à notre établissement, à ses personnels et à ses étudiant·e·s d’affronter avec succès cette période décisive pour leur avenir collectif et leurs destins individuels, nous nous engageons à :

Construire UBFC pour le maintien d’une recherche et de formations visibles et attractives avec des moyens pour tous

  • En s’engageant résolument pour la reconduction de l’ISITE et en faveur du soutien et du développement du lien formation-recherche au sein de l’École Universitaire de Recherche (EUR), l’actuelle EIPHI ainsi que celles en devenir.
  • En s’appropriant UBFC avec pour ambition le développement d’une université fédérale intensive de recherche.
  • En s’engageant dans la construction de l’ESRI de Bourgogne Franche-Comté en partenariat avec l’ensemble des acteurs régionaux.
  • En réaffirmant l’appui apporté aux UMR afin de favoriser le déploiement de leurs activités et l’accroissement de leurs ressources et en entretenant un lien étroit avec les instituts de recherche partenaires (CNRS, INSERM).
  • En accompagnant les projets de développement de l’ensemble des Équipes d’accueil (EA), devenues Unités de Recherche (UR) de l’UFC, dans le cadre d’UBFC.
  • En évitant toute marginalisation de ces unités de recherche (UR) et en tenant compte des spécificités de chaque champ disciplinaire, tout en dégageant des moyens complémentaires destinés à stimuler le développement de leurs projets et activités dans une vision stratégique.

Retisser le lien entre équipe présidentielle, services centraux et composantes

  • En mettant en place une gouvernance renforcée, compétente et disponible, formée d’équipes composées de vice-président·e·s et de chargé·e·s de missions.
  • En co-construisant avec les directeur·trice·s de composantes un dialogue stratégique pluriannuel.
  • En organisant des rencontres annuelles entre l’équipe présidentielle, les composantes et les unités de recherche.
  • En repensant et en simplifiant l’ensemble de nos procédures administratives.
  • En veillant à l’ergonomie de nos nouveaux outils informatiques.
  • En tenant compte des avis et des propositions formulés par des « groupes de progrès » composés de personnels volontaires.
  • En accentuant la coordination entre les composantes par le biais des collegiums.

Répondre à notre mission de formation vis-à-vis des étudiant·e·s

  • En maintenant une carte diversifiée des formations.
  • En soutenant les formations de proximité, les disciplines rares et les formations à faible effectif.
  • En exploitant l’ensemble des possibilités offertes par notre SUP-FC.
  • En favorisant l’insertion et la reconversion professionnelles grâce à un engagement fort dans la formation tout au long de la vie.
  • En construisant des partenariats internationaux vecteurs de rayonnement et d’attractivité qui favorisent la mobilité entrante et sortante.
  • En simplifiant les procédures d’évaluation en vue du prochain contrat.
  • En accompagnant les personnels dans la mise en œuvre des réformes.

Optimiser et renforcer les moyens financiers, humains et matériels à notre disposition

  • En maîtrisant notre budget grâce à une gestion saine et efficace.
  • En maîtrisant nos charges tout en augmentant nos marges de manœuvre, notamment par le développement des ressources propres.
  • En garantissant une transparence totale dans l’allocation des moyens et le mode d’attribution des primes, et en confiant aux représentant·e·s élu·e·s des composantes et des laboratoires, réuni·e·s au sein des collegiums, la gestion des campagnes d’emplois.
  • En assurant un suivi rigoureux des nombreux chantiers en cours et à venir sur nos différents sites, grâce à une parfaite coordination entre le·a vice-président·e· patrimoine et les représentant·e·s des composantes.
  • En renforçant le rôle central de l’université comme acteur de développement économique de notre territoire.

Investir en temps et en moyens pour améliorer les conditions de travail et de vie des personnels

  • En renforçant l’intégration des nouveaux arrivants et l’accueil des personnels et des étudiant·e·s en situation de handicap.
  • En refusant les situations de souffrance au travail par une définition claire des missions, un meilleur aménagement des horaires et des postes de travail et une formation systématique des encadrant·e·s à l’écoute et au dialogue.
  • En transformant le plan de formation en véritable accompagnement professionnel associé à une gestion pluriannuelle des emplois, pour tenir compte des attentes des personnels en matière d’évolution de carrière.
  • En pérennisant les moyens humains consacrés à la santé physique et mentale des personnels, en renforçant le rôle du CHSCT et du Comité des Risques Psycho-Sociaux et en luttant contre toute forme de harcèlement.
  • En facilitant l’accès aux sports et à la culture aux étudiant·e·s et au personnel.
  • En dotant l’université d’une charte des valeurs.

Participer activement à l’émergence d’une société plus juste et d’un futur viable pour tous

  • En soutenant toutes les initiatives qui contribuent à la lutte contre la précarité étudiante.
  • En mettant en place une mission égalité et diversité pour mieux lutter contre toute forme de discrimination et d’isolement, et en développant la formation du personnel et la sensibilisation des étudiant·e·s.
  • En mettant en œuvre une démarche éco-responsable généralisée au sein de l’université : en appliquant et en promouvant les comportements et les équipements éco-responsables dans l’ensemble de nos opérations de rénovation et de construction de bâtiments et en tenant compte des enjeux de mobilité sur les campus.

Pour faire face ensemble aux défis de demain, rejoignez-nous et votez pour les listes Pour une Université de Franche-Comté d’ambitions et de valeurs.